GETROUVE.fr


JB Conseils a accompagné le GEIQ Propreté Normandie dans le lancement d’un nouvel outil : GETROUVE.fr en concevant une campagne de Relations Presse Régionale.

GETROUVE.fr est un un facilitateur de mise en relation numérique rapide et efficace en ½ journée entre des entreprises de la propreté présentes sur des bassins d’emploi ciblés, ayant besoin de recruter et des demandeurs d’emploi et salariés à temps partiels disponibles sur le même territoire.

C’est en quelques clics, qu’entreprises et candidats seront mis en relation rapidement sur 12 grands bassins d’emplois en Seine-Maritime : Criquetôt l’Esneval, Fécamp, St Valéry en Caux, Doudeville, Luneray, Dieppe, Tôtes, Yvetot, Le Trait, Lillebonne, Bolbec, Le Havre.

Le lancement s’est déroulé le 12 juin dernier au Stade Océane du Havre en présence de 200 personnes : prescripteurs d’emploi, partenaires et entreprises de la propreté en Normandie.
La campagne de Relations Presse régionale s’est articulée avec une invitation presse, d’un communiqué de presse d’annonce et d’un dossier de presse afin de cibler les journalistes locaux et les médias nationaux spécialisés dans le domaine de la propreté.

Lire le communiqué de presse d’annonce, dont la conception a été réalisée par l’Atelier Pomme PCommuniqué de presse

Découvrir la revue de presse constituée des retombées médias : REVUE DE PRESSE GETROUVE VF

www.getrouve.fr

Qu’est-ce que le GEIQ Propreté Normandie ? Le GEIQ Propreté Normandie crée des synergies
sur les territoires et dynamise l’attractivité locale en rassemblant les entreprises, les acteurs de l’insertion,
ceux de la formation et des politiques de l’emploi. Le GEIQ Propreté Normandie s’engage depuis 18 ans dans
l’accompagnement de salariés vers l’emploi durable dans les métiers de la propreté. Le groupement s’est appuyé sur un constat simple : à l’approche des congés d’été, nombreuses sont les entreprises de la
propreté qui doivent faire face à l’intensification de leurs remplacements. Parallèlement à ce besoin en recrutement, le GEIQ Propreté Normandie a observé que parmi les 4000 candidatures reçues annuellement de
la part des prescripteurs d’emploi, les candidats non retenus avaient le profil pour répondre à ce besoin.